Archives de l’auteur : Le président

Respecter l’eau, une urgence pour tous

Comme chaque année à la même époque se profilent des sécheresses de plus en plus fortes, de plus en plus étendues géographiquement et longues dans le temps. Chacun de nous, particuliers, citoyens responsables, en est conscient et fait ce qu’il peut, les pouvoirs publics nous exhortant à économiser ce bien de plus en plus précieux. Mais ces mêmes pouvoirs publics s’attaquent-ils à la cause réelle de la pénurie annoncée ? A cet égard le billet d’Alain Bazot paru dans UFC Que Choisir de ce mois nous rappelle que les plus gros consommateurs d’eau ne sont pas les particuliers et que l’Etat, sur ce sujet, est soumis à la FNSEA, lobby de l’agriculture intensive. Nous vous invitons à le lire et à le faire suivre largement :

Assises de l’eau : Ambition à l’eau !
Publié le : 01/07/2019

A l’image de leur organisation chaotique, les conclusions des Assises de l’eau sont, comme je le craignais, bien en deçà des attentes de la société civile et, surtout, des enjeux sanitaires et environnementaux actuels. Après les cris d’alarme que nous lui avons lancé ce week-end, le Ministère a bien procédé à quelques changements de dernière minute mais ceux-ci sont essentiellement cosmétiques et ne permettent pas de modifier le manque flagrant d’ambition du document de conclusions.
Continuer la lecture

Baignade interdite !

Sur les plages de Plévenon et de Sables d’Or la baignade vient d’être « temporairement » interdite en raison de la « non-conformité de l’échantillon d’eau prélevé le 19 juin » et vu l’information de l’Agence Régionale de Santé le 21 juin, « jusqu’à l’obtention de résultats conformes».
Les arrêtés municipaux de Fréhel et Plévenon sont datés du 22 juin et placardés en mairies et à l’entrée des différentes plages (photo Sables d’Or).
Une plage semble épargnée : l’Anse du Croc n’est pas citée par l’ARS, peut-être parce que n’étant pas à l’embouchure d’une rivière côtière ? Si c’est le cas cela signifierait que l’origine de la pollution est à rechercher en amont. Continuer la lecture

Fin du monde : l’appel d’Aurélien Barrau – C à Vous

Pour voir cette émission « C à Vous » du 9 Mai  —  cliquer sur l’image

 

Jancovici : La transition énergétique en France

Vidéo de l’interview (ici)

Jean-Marc Jancovici a été interviewé par le Crédit Agricole sur la pertinence de développer de l’éolien et du solaire en France et pour faire un état des lieux sur la transition énergétique.

Sites de l’auteur :

Site de Jancovici : https://jancovici.com
Page Facebook : https://www.facebook.com/jeanmarc.jancovici

Son parcours

Jean-Marc Jancovici est un ingénieur, chef d’entreprise et consultant. Il est également enseignant, conférencier, auteur de livres et chroniqueur indépendant. Il est essentiellement connu pour son travail de sensibilisation et de vulgarisation sur les thèmes de l’énergie et du climat.

Il est membre de l’association ASPO France, qui a pour thème l’étude du pic pétrolier et de ses conséquences. Il est membre du conseil scientifique du Service de l’observation et des statistiques (SOeS) du ministère de la Transition écologique et solidaire . Il est membre du haut conseil pour le Climat, créé en 2018 et placé auprès du Premier Ministre.

Épandage produits phytosanitaires

VOS DROITS

(édition 2018)

Lorsque vous êtes confrontés à des expositions aux pesticides agricoles du fait d’épandages de vos voisins, il faut avoir en tête un certain nombre d’informations. Ainsi avant d’engager toute démarche ou action, il faut savoir que plusieurs lois encadrent l’usage des pesticides agricoles même si elles sont trop souvent ignorées ou peu respectées.

Nous allons ici nous concentrer sur ce que qui touche particulièrement l’utilisation des pesticides. Il est important d’avoir en tête que ce qui encadre la mise sur le marché et l’utilisation de ces produits est régi au niveau européen par ce que l’on appelle le « paquet pesticides », à savoir la Directive 2009/128/CE sur l’utilisation des pesticides et le Règlement 1107/2009 concernant la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques dans lequel il est stipulé notamment à l’Article 14 Continuer la lecture

Soyez écolo, prônez le nucléaire !

Un écologiste critique les énergies renouvelables, qui posent des problèmes environnementaux sans répondre à la demande, contrairement au nucléaire.

Extraits du long article publié le 09 03 2019 par Le Point

Il est raisonnable de s’interroger sur la sûreté de l’énergie nucléaire et le devenir de ses déchets. Il s’avère que des scientifiques étudient la sécurité et les effets sur la santé de différentes sources d’énergie depuis les années 1960. Toutes les grandes études, y compris une récente publiée dans la revue médicale britannique The Lancet, confirment cela : le nucléaire est le moyen le plus sûr pour produire de l’électricité de manière fiable.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la fumée produite par les combustibles fossiles et la biomasse entraîne la mort prématurée de sept millions de personnes par an. Sur une durée de vie de 80 ans, moins de 200 personnes mourront des suites du pire accident nucléaire de l’histoire, Tchernobyl,

Si le nucléaire est la meilleure énergie d’un point de vue écologique, c’est parce qu’il produit si peu de déchets et qu’aucun ne vient pénétrer l’environnement comme polluant. En revanche, les panneaux solaires nécessitent 17 fois plus de matériaux (ciment, verre, béton et acier) que les centrales nucléaires et génèrent plus de 200 fois plus de déchets.

Le problème du nucléairec’est qu’il est impopulaire, victime d’un demi-siècle d’une action concertée entre lobbys des énergies fossiles et des énergies renouvelables, militants de la dénucléarisation militaire et écologistes misanthropes ayant en ligne de mire l’interdiction de la technologie.

Il est compréhensible que les militants de la lutte contre le changement climatique se soient tournés vers les énergies renouvelables. Elles avaient tout l’air d’être un moyen d’harmoniser la société humaine avec le monde naturel.

Maintenant que nous savons que les énergies renouvelables ne vont pas sauver la planète, allons-nous réellement rester les bras croisés et les laisser la détruire ?

Continuer la lecture

«Nous voulons des coquelicots» Le 1 mars 2019

Comme tous les premiers vendredi du mois, rassemblement à 18h30 sous la Halle de Matignon. Le premier mars, lors du rassemblement, Patrice Hamoniaux nous a présenté son expérience :

La conversion au bio de Nadia et Patrice Hamoniaux

NOTE aux lecteurs : en fin de l’article, un lexique des sigles (en bleu).

A 4 ans je voulais déjà être agriculteur, j’ai toujours voulu suivre les traces de mon père. J’ai obtenu un bac D à la Ville Davy à Quessoy puis un BTS TAGE (rebaptisé depuis, ACSE : Analyse et la Conduite des Systèmes d’Exploitations agricoles.) à Rennes. On ne parlait pas d’agriculture biologique ni à la maison ni à l’école.

Continuer la lecture

Les animaux reviennent sur la lande de Plévenon

Un projet d’entretien de la lande que chacun peut soutenir

Fréhel environnement présente ce projet qui nous semble important pour notre environnement. Nous espérons qu’un jour un projet équivalent pourra se faire sur la lande de Fréhel.

Pour voir la présentation complète du projet et pouvoir y participer (cliquer ici)

Résumé du projet expliqué par Katell Lorre :

Cette année nous avons la joie de pouvoir aller sur une partie des landes du Cap Fréhel, et ça c’est une sacrée nouvelle ! Hors période de chasse donc, de mars à septembre environ, les animaux et moi allons faire une transhumance et vivre plus de 6 mois sur ce lieu magique : toute cette zone entre le Cap Fréhel et le Fort La Latte.

Les animaux sont de races bretonnes avec comme avantage qu’elles broutent et valorisent bien les pâturages rustiques comme les landes. Elles y trouvent les végétaux pour se nourrir ainsi que toutes les plantes utiles pour leur santé.

En échange, le fait de pâturer ces landes va permettre la réouverture de certaines parties fermées par de l’ajonc ou des bruyères et donc y apporter l’espace nécessaire pour le retour d’autres espèces floristiques et faunistiques.

Continuer la lecture

Projet de réhabilitation des carrières de Fréhel

COMMUNIQUE DES ASSOCIATIONS ENVIRONNEMENTALES D’ERQUY, FREHEL, PLURIEN

Une pétition en ligne depuis une semaine appelle à s’opposer à ce projet : + de 30 000 personnes l’auraient signée, pourtant, l’auteur est anonyme, non identifiable, et pour cause : l’argumentaire est composé d’affirmations partielles, et, plus grave, pour certaines mensongères !

Nos associations implantées sur ce territoire des Caps depuis Erquy jusqu’à Fréhel, ont pour objet notamment la sauvegarde des sites, la préservation des écosystèmes terrestres et marins. A ce titre nous travaillons sur ce projet depuis son origine. Nous sommes vigilants quant aux évolutions qui lui ont été apportées notamment pour tenir compte de nos préconisations. Notre base d’analyse et d’appréciation ce sont bien évidemment les textes légaux, réglementaires édictés par la Loi Littoral, par les exigences qu’imposent les directives européennes relatives aux zones Natura 2000 dont fait partie ce territoire et reprises dans le code de l’environnement. Continuer la lecture